Rouler dans la splendeur des Catlins

April 26th, 2013

 

The Catlins est une région sauvage qui a de quoi éblouir tous les passionnés de nature. Les routes ne sont pas toutes goudronnées et pas d’ennui avec les cars de touristes prêts à envahir la place. On peut y voir des pingouins, dauphins, colonies d’otaries et lion de mer le long de la côte.

Avec un air de bout du monde, des vagues et rafales de vent, il y a un côté serein et paisible dans les Catlins, que la vie sauvage n’a pas déserté ; lieux de naufrage par le passé, le bord de mer et jonché de rocher et les vagues viennent s’abattre sans répit sur la côte.

C’est relaxant de se déplacer à vélo, je n’ai pas le vent que face et ça fait toute la différence. Le relief vallonné rend l’avancée à vélo délicate car la région est parsemée de colline. J’ai choisi de faire des petites étapes pour faire plus de marche à pied pendant la journée. Je passe ma première soirée chez Daniel, un chasseur de 23 ans, nous regardons un match de rugby à la télé, je ne sais pas comment il fait pour vivre seul dans un coin si reculé.

Dès le matin, j’ai pris la direction de Curio Bay, entouré en noir sur ma carte depuis des mois, recommandation et conseil de voyageurs, d’y faire une halte. Au premier abord, un petit hameau et une longue baie calme. Je me suis arrêté un peu en hauteur et un couple d’Australien (Trish, Bob et leurs enfants Simon et Trevor) en vacances est venue me parler. Spontanément, ils m’ont invité à dormir dans leur maison de location qui surplombe la baie, d’où l’on peut voir les dauphins faire des plongeons en prenant le thé, grandiose.

Je suis allé sans perdre de temps nager dans l’eau glacée avec eux, il faut être courageux ou fou pour y aller sans combinaison. Toutefois, la récompense est grande. Les dauphins (Hector’s dolfins), espèce la plus petite et la plus rare au monde, que l’on ne trouve qu’en Nouvelle-Zélande s’approchent ; curieux et joueurs ils me frôlent et nagent avec moi, même plus spectaculaire, font des plongeons, un moment qui ne s’oublie pas.

Le soir, nous sommes allés voir les pingouins. Il s’agit d’une espèce de pingouin que l’on ne trouve également qu’en Nouvelle-Zélande ( yellow eyes pengouins). Une nouvelle fois vraiment chanceux, une dizaine de pingouins sont arrivés de l’océan pour rejoindre la côte. Toute petite espèce et démarche très drôle.

Avant de quitter la baie, le matin suivant, je suis retourné nager avec les cétacés, trois puis quatre puis cinq dauphins ont nagé à mes côtés, du bonheur.

La route reste escarpée, j’ai fait plusieurs détours par des cascades, dont une impressionnante de 22 mètres avant de dormir dans une caravane au fond d’un jardin. Un jour de plus dans les Catlins, sous les rayons du soleil, cascades et forêt humide.

Stephe, hôte du couchsurfing est venu me chercher, bière au volant ; il habite dans une grande maison dans la montagne, aime la chasse (comme tout bon kiwi). Nous avons mangé du sanglier au coin du feu.

J’ai continué la route vers Kaka point, j’ai logé cette fois chez Marc avec le site warmshowers, avocat qui habite dans une maison face à la mer avec jacuzzi, terrain basket, V.T.T et kayak à profusion dans le garage. Il m’a invité par texto à m’installer chez lui avant son arrivée, encore une fois totale confiance. J’ai rencontré 4 de ses 6 enfants puis sa femme. Très dynamique personnage, étonnant qu’il accueille des gens comme ainsi avec sa famille, amusant de m’immiscer un soir dans sa vie de famille. Ils habitent à 7 km de Nugget Point, point de vue avec phare entouré par des rochers îlots (The nuggets) j’y suis allé sans perdre de temps et suis resté deux heures en admiration, peiné à partir, magnifique ligne horizon et une mer qui donne le vertige.

 Le matin suivant, avant de prendre la route j’ai emprunté son V.T.T et utilisé des chaussures à pédale pour la première qui font la différence en matière de vitesse. Aller-retour vers Cannibal Bay, j’ai eu la chance de voir une colonie de lion de mer… plutôt agressive !

Il me donne le contact d’un de ses amis pour faire étape le lendemain, j’arrive sur place après 60 kilomètres de montées-descentes, rencontre de deux Belges cyclistes, échange d’information, puis arrivée chez Kerry également avocat, drôle et agréable, fan de rugby, coach et amateur de bières, il vit vraiment décontracté. Nous avons regardé un film français après un bon repas et vin rouge.

J’ai fait ma dernière étape avant Dunedin sous le soleil, franchit un col vertigineux, le littoral est magnifique, puis choc de la ville, noyé dans la circulation, avant de m’établir dans la ville pour deux semaines 

 


Photos (86)

Tours de pédales, nature et route déserte, plaisir du Southland

April 7th, 2013
  Me voilà reparti en bateau, pour traverser le lac de Queenstown et accéder à une route coupée du monde pour une étape sur deux jours. La route est déserte, aucune voiture, parfois difficile de rouler avec les graviers et pierres qui jonchent le sol. Mon compagnon de route, Nicklas est allemand, cycliste avec qui je roule depuis plusieurs jours. Le décor est immensément beau, on longe un lac puis pénètre à travers les montagnes, un air d’Amérique latine dans mon imaginaire...

suite...
Photos (86)

Cap vers Queenstown

March 23rd, 2013
  La Nouvelle-Zélande est le pays parfait pour la randonnée, il y a des tracks absolument partout, difficile de choisir lesquelles faire. Pour cette fois : le Coplan track,  très belle randonnée de deux jours dans la montagne ;  malgré parfois une mauvaise visibilité,  j’ai  vraiment apprécié. Nous étions trente à dormir dans la même pièce au refuge, un air de colonie de vacance et ambiance chaleureuse. En récompense des sources d’eau chaude naturelle à l’arrivée, ...

suite...
Photos (86)

On the west coast !

March 17th, 2013
                                     Je suis resté quelques jours chez Audrey et Daniel qui m’ont gentiment hébergé et admirablement bien nourrit en échange de travaux dans le jardin. J’ai apprécié l’échange et pu partir en expédition dans les alentours à vélo sans chargement, vitesse au rendez-vous. Repas végétarien, j’ai hâte de manger de la viande à nouveau. Je me suis aussi retrouvé face aux premiers problèmes mécaniques du vélo : changer u...

suite...
Photos (86)

Première étape : the east coast to the west coast

February 19th, 2013
                                    Tout est allé bien trop vite. J’ai récupéré mon vélo à Christchurch, acheté à un français en fin de voyage,  après avoir parcouru 500 kilomètres en stop avec ma remorque achetée dans le nord. Une journée complète de préparation et d’achat sera juste mais suffisante, le luxe est l’achat d’un MP3, histoire d’apprécier les paysages en musique quand je suis tout seul et, trouver la motivation dans les montées. En c...

suite...
Photos (86)